Manifeste

Article 15: « Débrouillons-nous ! »

Initiative vestimentaire panafricaine pour la réappropriation culturelle et identitaire.

Article quinze est une locution employée en République Démocratique du Congo signifiant débrouillez-vous, l’équivalent du Système D. Cette expression populaire serait née pendant le processus d’indépendance de la RDC et se réfère à l’article 15 imaginaire/fantasmé de la Constitution qui stipulerait qu’il faut se débrouiller pour (sur)vivre.

La débrouille se définit comme une “dextérité, doigté, art de se trouver une solution par ses propres moyens dans une situation difficile”. En Afrique, cette nécessité provient des stigmates économiques, politiques et sociaux engendrés par le colonialisme. Aujourd’hui, ce fléau s’est muté en spectre subtil; celui du néocolonialisme, qui, d’ailleurs, se manifeste parfois sous forme d’apparente bienveillance. Ce schéma de domination sans fin affecte également les diasporas qui, lorsqu’elles ne sont pas ouvertement marginalisées, souffrent d’aliénation et d’assimilation culturelles dans leurs sociétés “d’accueil”.

Ce sens créatif, comme imaginé dans l’article 15, favorise des activités parallèles souvent admirables. Cette inventivité qui nous est propre, doit servir nos intérêts communs. Elle doit servir à construire ensemble un réseau valorisant nos cultures, nos richesses et nos communautés. Notre initiative souhaite donc changer l’exhortation “débrouillez-vous” en “débrouillons-nous”; ENSEMBLE.

Le professeur Grégoire Biyogo nous a inspiré en écrivant: “C’est l’exclusion qui crée le besoin de se constituer comme sa propre puissance.”1

Ce qui nous lie africains et diasporas c’est la nécessité de se “démarginaliser” et “se désassimiler” complètement afin de nous réapproprier nos identités par nos propres moyens, sans chercher l’approbation exogène. Il n’incombe pas aux autres de définir nos identités, c’est à nous-même de le faire.

L’Article 15, comme nous souhaitons le redéfinir, va à l’encontre des rouages systémiques qui gangrènent nos sociétés (individualisme, assimilation culturelle occidentalo-centrée, etc.). C’est une invitation à sortir ensemble de la marge en revenant à notre propre centre de gravité.

Article 15 : “Débrouillons-nous!” Notre initiative veut être un levier de sensibilisation poursuivant plusieurs objectifs:

– Se réapproprier nos codes culturels au travers de la création de vêtements et évènements afro-centrés
– Consolider un système de valeurs communes autour d’un mouvement mettant la collectivité et la solidarité au coeur de son paradigme
– Placer la pratique d’atelier, de débrouille au centre de notre activité
– Développer la solidarité panafricaine

Avec Article 15 nous souhaitons devenir l’un des maillons intergénérationnels entre l’Afrique et sa diaspora. Au travers de ce projet, nous allons oeuvrer fièrement pour “devenir ce qu’on aurait du être”2.

1. Préface de “Black Nihilism”(Kemi Seba, 2014) par Grégoire Biyogo
2. “La Lettre”, Mauvais Oeil, Lunatic, 2000

14 réflexions au sujet de « Manifeste »

  1. 2acquaintanceship

Les commentaires sont fermés.